fbpx

Maladie Métabolique Osseuse ou MBD

Qu’est ce que la MBD?

La « maladie métabolique osseuse » est un terme qui regroupe une série d’affections courantes chez le reptile en captivité. Les différentes formes de cette pathologie ont pour point commun un dérèglement du métabolisme du calcium ainsi qu’une atteinte de l’intégrité des os et de la fonction de ceux-ci qui deviennent plus fragiles. 

Comment se développe cette maladie?

Le métabolisme osseux est intimement lié à la calcémie de l’animal, c’est-à-dire au taux de calcium dans le sang. Celui-ci est régit par 3 hormones produites par le reptile : Le calcitriol, la PTH et la calcitonine.

Le calcitriol n’est autre que la forme active de la vitamine D. Tout comme chez l’homme, la formation de la vitamine D chez la majorité des reptiles s’effectue dans la peau, grâce aux rayonnements UVs et à une température adéquate. Celle-ci sera alors transportée dans le foie, puis dans le rein pour y subir certaines modifications qui aboutiront à son activation sous forme de calcitriol. Une fois activé, le calcitriol permet l’augmentation de la calcémie, notamment via stimulation de l’absorption intestinale de calcium et en limitant les pertes rénales. Ainsi, le calcitriol favorise le renouvellement continu du tissu osseux.

En résumé: pour avoir suffisamment de calcium il faut: 

  • du calcium fourni par l’alimentation 
  • une source d’UV et/ou de la vitD activée pour pouvoir utiliser ce calcium

 

Il est à noter que chez la majorité des espèces de serpents, de crocodiliens et de certains chéloniens et amphibiens, la majorité de l’apport de vitamine D s’effectue via l’alimentation. Chez ces espèces, la présence de lampe à UV dans le terrarium aura une utilité moindre.

Chez le reptile en captivité, la forme la plus courante de maladie métabolique osseuse est celle de l’hyperparathyroïdie nutritionnelle secondaire. Elle est due à une alimentation ou à des paramètres environnementaux non-optimaux. En effet, une carence en calcium alimentaire et/ou un rayonnement UV/une température insuffisante dans le terrarium résulterait en une diminution de la calcémie. Pour pallier au manque de calcium, le reptile va produire et excréter de la PTH par la parathyroïde. Cette hormone a aussi pour rôle d’augmenter le calcium dans le sang, mais ceci s’effectue au détriment de la structure osseuse. En effet, la PTH va favoriser l’ostéolyse, c’est-à-dire la résorption osseuse, pour récupérer le calcium qui se trouve dans les os. 

En résumé, un manque de calcium ou d’UV va être comblé par l’animal en puisant dans ses ressources: l’os et ainsi le fragiliser

Quels sont les symptômes de la maladie métabolique osseuse

Les reptiles atteints de maladie métabolique osseuse présentent une série de symptômes différents liés à la modification de leur ossature, mais pas exclusivement. En effet, si le calcium est un constituant des os, ce n’est pas là son unique rôle. Celui-ci sert aussi à la formation des œufs, à contraction musculaire ainsi qu’à l’activité cellulaire. Ainsi, tout trouble de la calcémie aura aussi des effets sur d’autres organes du corps avec notamment des troubles musculaires, digestifs et neurologiques. D’autre part, il a aussi été prouvé que la vitamine D est essentielle au bon fonctionnement du système immunitaire chez l’animal. Une carence en celle-ci fragilise l’immunité des reptiles qui seront plus à même de développer certaines pathologies.

Voici une liste non exhaustive de symptômes que pourrait présenter votre animal atteint de maladie métabolique osseuse : 

  • Carapace de forme anormale et de consistance molle (Chéloniens)
  • Epaississement des membres et des mandibules
  • Fractures des membres et de la colonne vertébrale
  • Gonflement articulaire
  • Boiterie
  • Tétanie, tremblements et fasciculations musculaires
  • Paralysie, parésie, hyperflexie
  • Prolapsus cloacal
  • Anorexie
  • Croissance ralentie
  • Rétention d’œufs

Comment diagnostiquer cette maladie?

Face à votre animal présentant certains des symptômes précédemment cités et selon ses conditions d’entretien, le vétérinaire pourra établir une suspicion de maladie métabolique osseuse. Afin de diagnostiquer celle-ci, votre vétérinaire peut cependant être amené à effectuer une série d’examens complémentaires :

  • Une radiographies pour évaluer la densité osseuse et déceler des lésions concomitantes 
  • Une prise de sang peut être réalisée afin d’évaluer la fonction rénale et les niveaux de différents électrolytes ( dont le calcium ) dans le sang de votre animal

Peut-on traiter la maladie métabolique osseuse?

En fonction de l’état clinique de l’animal, une hospitalisation peut vous être proposée afin de débuter un traitement de manière plus intensive. L’essentiel de celui-ci repose sur une administration journalière de calcium pour rétablir des niveaux corrects dans le sang. D’autre part, de la vitamine A et une hydratation correcte permettront d’apporter un support à la fonction rénale. Enfin, les conditions environnementales doivent être aménagées afin de favoriser le métabolisme de la vitamine D. Une température optimale devra être atteinte et une lampe UVB adéquate installée.  

Le pronostic de la maladie métabolique osseuse est à définir au cas par cas et dépend de la gravité des lésions et symptômes présents. Diagnostiquée et traitée précocement, le reptile pourrait retrouver un état de santé convenable ainsi qu’une espérance de vie proche de la norme. Cependant, si des signes d’atteinte plus avancés sont présents (osteodystrophie fibreuse, fractures, paralysie), le pronostic devient alors beaucoup plus réservé. 

Comment prévenir la maladie métabolique osseuse?

Vous l’aurez compris, le reptile en captivité nécessite une grande attention quant à son alimentation et à la rigueur des paramètres environnementaux. Une alimentation équilibrée supplémentée en calcium est nécessaire chez un grand nombre d’espèces.  Celle-ci peut être réalisée en saupoudrant les aliments de carbonate de calcium. Votre vétérinaire pourra vous aiguiller quant à la fréquence requise. Pour les espèces insectivores, un « gut-loading » des insectes peut être réalisé préalablement : ce procédé consiste à fournir aux insectes des aliments riches en calcium, pendant plusieurs jours, avant des les nourrir aux reptiles.

Concernant l’environnement, il faudra faire attention à disposer d’une lampe UVB d’intensité conforme aux besoins de son animal. Celle-ci ne devra pas être placée derrière une vitre, le verre bloquant les rayons UV. Un changement de lampe tous les 6 mois est conseillé. Pour ce qui est des sources de chaleur, il faudra prendre garde aux risques de brûlure : Les lampes chauffantes devront être placées à une hauteur de 30 cm de l’animal et les tapis chauffants devront être placés sous le terrarium.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Ces articles peuvent vous intéresser

Conseils Reptiles

Les soins préventifs chez les reptiles

Pour garantir le bien-être de votre reptile, adopter une approche proactive en matière de soins préventifs est essentiel.

Centre Vétérinaire
rendez-vous veterinaire nac

Rendez-vous en ligne

Prenez un rendez-vous en ligne

Vous préférez prendre rendez-vous directement en ligne, rien de plus simple. Rendez-vous sur le site mes animaux.eu (en cliquant sur le bouton ci-dessous